Aujourd'hui nous allons visiter le centre historique de Naples. Nous commençons par la place du Gésu et l'église du même nom. Un peu plus loin, en suivant la via San Biagio dei Librai, nous arrivons à Santa Chiara. Le cloître est de toute beauté. Les colonnes, les murs, les bancs sont recouverts de faïences entièrement peintes. Elles représentent des paysages ou des scènes de la vie quotidienne qui permettaient aux locataires de ces lieux de voyager sans trop se déplacer.
Non loin de là, nous allons à la chapelle des princes de San Severo. C'est ici que se trouve le "Christ Voilé", de Sanmartino, la sculpture la plus visitée au monde. Lorsqu'on la voit, on comprend pourquoi. Le corps du Christ est recouvert d'un mince voile qui laisse apparaître chaque détail anatomique. Même le dernier souffle est figé. Le corps est dissimulé, et pourtant bien présent. Ces effets de transparence et de légèreté sont obtenus dans un matériau opaque et lourd... du marbre... C'est ces contrastes qui sont saisissants et qui ont fait dire à d'autres sculpteurs qu'ils donneraient leur vie pour réaliser un tel chef d'œuvre.
Puis nous empruntons la rue des santons. Toute l'année, les artisans construisent des crèches et sculptent des figurines que les Napolitains achèteront à Noël. On y trouve aussi des porte-bonheurs pour offrir aux gens qu'on aime bien.
Tout en haut de cette rue, se trouve la meilleure pizzeria du monde... et la moins chère ! Je ne connais pas non plus toutes les pizzerias du monde mais quand même. Bill Clinton et François Mitterrand nous y ont précédé. C'est un signe.



L'après midi nous nous rendons aux Champs Phlégréens. C'est une zone volcanique qui a tout l'air de ne pas trop dormir. La Solfatare est un cratère immense dans lequel nous baignons dans les odeurs de soufre ; les colonnes du Temple de Sérapis, construit au 1er siècle de notre ère, sont là pour nous rappeler que le sol monte ou descend, selon son humeur.